La rencontre des jumelages européens du 19 mars à Mornant

Pour Michel Paul, vice-président d’AFAPE AuRA et secrétaire général de l’URALE, « ces jumelages renforcent la solidarité entre les peuples. Il y en bien besoin actuellement, la guerre en Ukraine nous le rappelle ». Photo Gérard JAYOL

Une rencontre des jumelages pour quoi faire ?
« Près de 800 jumelages existent en Auvergne Rhône-Alpes, dont une centaine dans le département du Rhône. Beaucoup connaissent un désintérêt de nos concitoyens quant aux actions proposées. La création de coordination départementale des comités de jumelages est une opportunité pour mieux faire ensemble. Les jumelages ont toujours joué un rôle de sensibilisation de nos concitoyens quant à la
réalité de l’Union européenne et le rapprochement entre les peuples.
À l’occasion de la grande conférence sur l’avenir de l’Europe, c’est pour nos jumelages un moment idéal pour faire remonter ce qu’ils attendent de l’Union européenne, dont des moyens financiers ont été
renforcés. Pour cela, il faut que les jumelages, créés au lendemain de la guerre pour faciliter la réconciliation et accompagner la construction européenne naissante, retrouvent cette dimension informative originelle sur les enjeux et les réalités de l’Union européenne.

Mieux connaître les financements existants, partager les expériences, connaître les réseaux de l’Union européenne en Auvergne Rhône-Alpes et débattre de la meilleure façon de faire ensemble à travers une organisation informelle ou formelle, voilà ce que proposait cette rencontre des comités de jumelages européens.

 

A propos de Jacques Blaes 397 Articles
Président d'honneur